Logo Prom'Haies stylisé
  • photo de fond : Des feuilles
  • photo de fond : Un arbre
  • photo de fond : Un arbre
  • photo de fond : Un buisson

http://www.promhaies.net/ http://www.promhaies.net/wp-content/themes/promhaies/

Agroforesterie intraparcellaire

Photo_moisson

Moisson dans une parcelle en agroforesterie

L’agroforesterie est « un système de production associant arbres et plantes cultivées ou pâturages sur la même parcelle agricole ».

Dans les systèmes agroforestiers de plaine, les arbres et les haies ont été placés en périphérie de parcelles. Dans les secteurs d’élevage, l’arbre est plus « facilement » resté au cœur des parcelles (ex : prés-vergers…).

L’agroforesterie moderne, ou agroforesterie intraparcellaire, est une technique qui introduit les arbres au cœur des parcelles cultivées, en s’inscrivant dans une logique d’optimisation de l’espace et du temps.


Brochure sur l'agroforesterie réalisée par Prom'Haies

Livret

Prom’Haies a édité en mars 2013 une plaquette de 12 pages intitulée (à télécharger au format pdf en cliquant sur le lien) : “L’agroforesterie intraparcellaire, associer production agricole et arbres sur la même parcelle”.
Ce document présente :
- les principes généraux d’une plantation agroforestière,
- les atouts économiques et agroécologiques,
- les étapes de la mise en oeuvre d’un projet (plantation et suivi)
- …


Panneau de l'exposition sur l'agroforesterie : disponible à Prom'Haies

Exposition

Sortie également en mars 2013, notre exposition sur l’agroforesterie est composée de 6 panneaux.

Télécharger la fiche de présentation de cette exposition en cliquant : ici !

Prom’Haies utilisera cette exposition sur les stands et manifestations auxquels elle participe. Nous la prêtons également à toute personne, structure, collectivité (adhérente) souhaitant faire la promotion de cette nouvelle agriculture, moderne, productive et respectueuse.


Agroforesteries : quelques éléments de présentation

  • Une vision moderne

L’agroforesterie intraparcellaire d’aujourd’hui s’adapte aux pratiques agricoles actuelles :
- Une faible densité d’arbres (30 à 100 arbres /ha),
- Des lignes à large espacement, adapté à la mécanisation,
- Des techniques de taille et d’entretien appropriées et indispensables.

On recommande de planter des arbres en mélange d’espèces forestières pour limiter les risques sanitaires et économiques (propagation des maladies et ravageurs…). Cela permet aussi d’échelonner les dates de maturité des arbres, et de décaler la récolte et le renouvellement (pas de coupe brutale).

Schéma agroforesterie

Une exploitation de 100 ha agroforestiers engendrerait autant de produits agricoles et de bois qu’une exploitation de 130 à 160 ha où culture et forêt seraient séparées. L’association des deux productions sur une même parcelle est donc plus rentable à surface équivalente. Cependant l’intérêt économique ne sera réel qu’une fois les arbres récoltés au bout de 15 à 50 ans selon les essences.

  • Une réponse aux enjeux agricoles et environnementaux
Photo_agroforesterie

Parcelle en agroforesterie

L’agroforesterie intraparcellaire, comme toutes les formations arborées des territoires agricoles (haie, bosquet…), apporte une réponse à de nombreux enjeux agricoles et environnementaux :
- Fertilisation du sol grâce aux branches et feuilles en surface, et aux fines racines en profondeur,
- Amélioration du contrôle biologique des ravageurs des cultures par la faune auxiliaire,
- Augmentation de la rétention en eau du sol grâce à un taux d’humus plus élevé,
- Réduction de l’évaporation du sol et de la transpiration de la culture grâce à l’ombre portée,
- Récupération du lessivage par les racines situées en profondeur,
- Fixation du carbone atmosphérique et lutte contre l’effet de serre.

  • Agroforesterie et PAC (Politique Agricole Commune)

Les parcelles agroforestières comportant moins de 200 arbres/ha sont éligibles aux aides de la PAC, au même titre que les parcelles exclusivement cultivées. Elles peuvent être comptabilisées parmi les surfaces en « particularités topographiques », obligatoires pour chaque exploitation et fixées à 3 % de la SAU en 2012 et amenées à évoluer pour la prochaine PAC.

  • L’agroforesterie en Poitou-Charentes
Photo_plantation_agroforestière

Parcelle agroforestière en Deux-Sèvres

Depuis 2010, dans le cadre de la mesure 222 du PDRH (Plan de Développement Rural Hexagonal), une aide financière à l’installation de parcelles agroforestières est mise en place en Poitou-Charentes. C’est un co-financement Europe-Région qui peut atteindre 70 à 80 % du coût de la plantation.
Quelques conditions :
- Exercer une activité agricole,
- Surface minimale : 3 ha (susceptible d’évoluer) de terre agricole, exceptées les prairies naturelles,
- Densité : 30 à 200 arbres / hectare,
- Sur factures acquittées.

Formulaire et notice sont en ligne sur le site de la Direction Régionale des Territoires :
http://draaf.poitou-charentes.agriculture.gouv.fr

Pour plus d’informations, n’hésitez pas à nous contacter, Prom’Haies peut vous accompagner dans le montage de votre projet agroforestier.

Retrouvez ces informations sur notre fiche pdf : ‘L’agroforesterie intraparcellaire : l’arbre dans la parcelle agricole’

LogoL’Association Française Arbres Champêtres et Agroforesteries a également réalisé un document sur ce thème, il s’agit du guide PAGESA : Principes d’Aménagement et de Gestion des Systèmes Agroforestiers.

Vous pourrez également trouver ce document, ainsi que d’autres informations (film, guide juridique, diaporama, brochure…) sur le DVD ‘Agroforesterie, enjeux et perspectives’ que vous pouvez vous procurer gratuitement à l’association ou nous commander (frais de port et d’expédition à votre charge). Ce DVD a été réalisé dans le cadre du projet CAS DAR ‘Agroforesterie 2009-2001′, programme national de développement agricole financé par le Ministère de l’Agriculture.Jaquette_DVD

Vous pouvez également consulter notre rubrique ‘Bibliothèque’ pour connaître les ouvrages disponibles au prêt à Prom’Haies, dans ce domaine.