Logo Prom'Haies stylisé
  • photo de fond : Des feuilles
  • photo de fond : Un arbre
  • photo de fond : Un arbre
  • photo de fond : Un buisson

Agir pour la haie et l'arbre hors-forêt


http://www.promhaies.net/ http://www.promhaies.net/wp-content/themes/promhaies/

Actualités du mois de Septembre

Retrouvez, tous les mois, des conseils pratiques, nos rendez-vous, ceux de nos partenaires, l'actualité de la haie ainsi que de nombreuses informations à ne pas manquer.

03
03
septembre
2016

Adhérez pour apprendre à greffer en écusson

PIC_0003La greffe en écusson est une méthode efficace pour greffer les arbres fruitiers. Elle peut paraître difficile, voire impossible à réaliser pour les novices. Détrompez-vous ! Que vous soyez débutants ou confirmés, Prom’Haies vous propose d’expérimenter cette technique !

Suite à  la réussite de la première journée organisée fin juillet, nous vous proposons une deuxième session de formation gratuite pour les membres de l’association. Rendez-vous le 3 septembre de 9h à 13h avec notre administrateur Jean-Marc Latu.

Inscrivez-vous au 05 49 07 64 02 ou à contact@promhaies.net pour connaître le lieu de rendez-vous situé en sud-Vienne.


Prom’Haies et ses partenaires de Nouvelle-Aquitaine en route vers un projet commun

DSC08050Prom’Haies et le Réseau Rural d’Agroforesterie Français ont proposé à leurs partenaires traitant de l’agroforesterie sur le territoire de la région Nouvelle Aquitaine de se réunir le 11 juillet dernier. Une vingtaine de structures étaient présentes et ont tracé ensemble un chemin commun pour développer l’agroforesterie dans la nouvelle grande région.

Une prochaine réunion est prévue à la rentrée, afin de mieux structurer cette démarche novatrice ! En effet, l’agroforesterie intéresse de plus en plus d’agriculteurs.


23
25
septembre
2016

Prom’Haies s’invite à la ferme !

Affiche_A4_V6-VFPour la deuxième année consécutive, retrouvez-nous sur notre stand les 23-24 et 25 septembre prochains à l’occasion de la « Ferme s’invite » à Poitiers. Ce Salon de l’agriculture locale vous permettra de découvrir des concours de bétail, et autres animaux de la ferme.

Pendant ces journées, le 23 septembre sera réservé aux enfant et nous répondrons à toutes vos questions les 24 et 25 que vous soyez agriculteurs ou non en ce qui concerne les haies champêtres : plantations, essences, taille, entretien, etc…

Espérant vous y rencontrer !

Entrée gratuite. Le programme.


17
18
septembre
2016

Eco-festival : Ça marche !

Ecofestival-2016-affiche-BDRendez-vous à Parthenay (79) les 17 et 18 septembre prochain pour participer à « l’Eco festival ça marche ! ». La 7ème édition de cette manifestation vous propose des films, des conférences, des producteurs bio, un forum d’exposants….

Parmi les films proposés, en avant première le dernier film de Marie-Monique Robin : « Qu’est-ce qu’on attend ? »

Samedi 14h / 23h30

Dimanche 9h30 / 18h30


14
16
septembre
2016

La biodiversité, bien assise à Clermont !

Respip.phpndez-vous aux 6e Assises nationales de la Biodiversité à Clermont-Ferrand les 14/15/16 septembre !

Territoires, culture, milieu ultra-urbain, agro-écologie, bâtiments, richesses souterraines, trame bleue, forêts, tourisme, foncier, citoyens, éducation, TEPCV, Atlas de la Biodiversité Communale…. : et si dès aujourd’hui la biodiversité était une vraie préoccupation, pour tous et pour longtemps ?

Avec plus de 20 conférences et ateliers à destination des agents des collectivités, des élus locaux, des associations et de tout professionnel lié à la question cruciale de la biodiversité, les débats des Assises 2016 accueilleront de nombreux partenaires, notamment l’AFB, et illustreront ces 4 thématiques:

  • Innovation et prospective
  • Science et recherche
  • Société et éducation
  • Décision et stratégie

Consultez le programme complet

Infos tarifs et inscription


L’arbre a-t-il une valeur ?

C’est l’intitulé du colloque qui se déroulera à Lyon le 14 octobre de 9h à 17hnoyer_angeac_champ2 à l’Hôtel de la Métropole.  Les objectifs de cette journée sont de montrer les nombreux avantages des arbres principalement en ville et de balayer les freins que l’on peut imaginer (coût, danger,etc..)

Au programme :

  • Contexte scientifique
  • La valorisation des services écosystémiques par les acteurs du territoire
  • Visites de terrain l’après-midi

Le programme dans son intégralité

Cette journée est organisée par Plante et Cité. Gratuit, inscription obligatoire.


Les Hêtres brunissent en Suisse

beech-7218Au nord de la Suisse et en Allemagne les habitants et promeneurs ont pu observer un phénomène étrange de brunissement des Hêtres… Ceci n’est pas anormal ou dangereux pour les arbres. Au contraire, il s’agit d’une « paisson pleine » ce qui signifie que les arbres produisent un maximum de fruits ! Ces épisodes sont particulièrement remarquables car les arbres sont littéralement couverts de faînes. Par ailleurs, ce phénomène répond au biorythme des arbres de façon simultanée pour tous les individus à des périodes de 3 à 6 ans. Leur biorythme est probablement influencé par le climat, c’est pourquoi les experts s’attendent a voir ce genre d’épisode plus fréquemment.

Celui-ci reste particulièrement exceptionnel car il est le plus important depuis 30 ans.

Pour plus d’information consultez le site WSL


L’arbre, une solution pour atténuer la chaleur en ville ?

vermont-1578477_1920Le magazine « Environnement et Technique n°360 » a publié un article sur les solutions pour atténuer les ilots de chaleurs en ville. 3 pistes sont principalement efficaces : Le végétal, l’eau, les matériaux. Ces trois éléments combinés sont relativement efficaces et permettent de gagner quelques degrés au cœur des ville et d’augmenter le taux d’humidité. Les apports des arbres sont nombreux : évapotranspiration, ombrage, hausse de l’humidité… Ils permettent de rafraichir les rues et même des parties plus importantes de villes s’ils sont placés en « brise vent » pour couper l’arrivée des vents chauds.

Le choix des matériaux est aussi très important afin de moins utiliser les matériaux qui emmagasinent la chaleur et la restituent la nuit. Enfin, les espaces d’eau permettent d’augmenter le taux d’humidité ce qui est appréciable et était autrefois utilisé dans les villes méditerranéennes en arrosant les rues.

Découvrez l’article dans sont intégralité dans « Environnement et technique » ou dans un article sur le site « Actu environnement« 


Pluviométrie en Poitou-Charentes quels impacts sur les arbres ?

ivy-771141Selon le Réseau des Données Partenariales sur l’Eau, le mois de juillet, en Poitou-Charentes, est le plus sec depuis 1959. Les cours d’eau sont à la baisse et certaines restrictions d’usage de l’eau sont en cours sur la région Poitou-Charentes, notamment pour ce qui concerne l’irrigation (voir la carte).

Les quelques gouttes tombées récemment sont insuffisantes pour contrer cette sécheresse. Vos plantations de haies de l’année peuvent souffrir de ce manque d’eau. Que faire ? Plusieurs possibilités :

  • L’équipe de Prom’Haies recommande sur ses plantations des paillages importants dès la plantation : environ 15 kg/m² de paille ou 12/15cm d’épaisseur pour les paillage BRF (Bois Raméal Fragmenté). Si ces paillages ont été effectués, vos plantations doivent pouvoir passer cet épisode sec, d’autant plus que le printemps pluvieux a permis de stocker de l’eau et restitue la fraicheur aujourd’hui.
  • Si vous n’avez pas paillé vos plantations ou que votre paillage est insuffisant ou détérioré (paillage datant de 2/3 ans) vous pouvez arroser vos jeunes haies à raison de 10 litres par arbre (voir carte pour autorisations), le soir et re-pailler votre ligne de plants.
  • Pour ce qui concerne les plantation de fruitiers, il est important de réaliser un arrosage de 50 litres par arbre à raison d’une fois tous les 15 jours en attendant les prochaines précipitations !

Livre : Croquez les fruits de Poitou-Charentes

livre_croqueurL’association des Croqueurs de pommes des Deux-Sèvres vous fait découvrir ou redécouvrir les fruits anciens et locaux de Poitou-Charentes. Partez à la découverte de notre patrimoine gustatif et végétal et plongez dans l’histoire de nos pommes poires et autres fruits.

Les recettes sont présentées, les descriptions des fruits, ainsi que les fêtes locales qui y sont liées.  25 variétés de pommes et 7 variétés de poires aux noms évocateurs n’auront plus de secrets pour vous :

Pommes : Beausoleil, Pied d’oignons, Racine blanche, Reinette de la Rochelle…

Poires : Lièvre, Belle et Bonne….

Cet ouvrage « Fruits de Poitou-Charentes » de 87 pages est proposé au prix de 16€ à retirer au local des « Croqueurs de pommes » ou 19 € si vous souhaitez le recevoir par la poste.

Bonne lecture !


L’arbre, ce génie !

_genie___arbre___image_._jpg_« Le génie de l’arbre » est un ouvrage écrit par Bruno Sirven et publié chez Acte Sud.

Cet ouvrage vous fait découvrir l’univers des arbres dans toutes leurs diversités : arbres des champs, agroforesterie, arbres de bocage, arbres de bords de routes, ripisylves, etc…

Ce livre s’adresse à tous, du néophyte au technicien en passant par les élus et les agriculteurs… Il expose toutes les utilités des arbres pour notre société et pour un développement durable (paysage, aménagement du territoire, rôles agricoles.) « Son génie, c’est de savoir tout faire avec presque rien, d’agir sur tout ce qui l’environne, de protéger et d’offrir une infinité de choses matérielles ou immatérielles, indispensables à la vie. »

Proposé au prix de 42 €, il compte 432 pages et est richement illustré.


Le fruitier ancien du mois : La prune sucre vert

pr79-006 sucre vert (10)Distribution géographique :
Fruit bien présent en sud Deux-Sèvres et sûrement au-delà (sud Vienne et nord des Charentes à prospecter).
Description sommaire :
Fruit assez petit, de forme bien ronde, avec un épiderme vert franc maculé de tâches rosées au soleil.
Chair tout aussi verte, sucrée et parfumée, noyau adhérent.
Usages et qualité :
Fruit très bon à croquer mais également excellent en confiture.
Période de cueillette et d’utilisation :
Maturité entre la fin-juillet à la mi-août selon les arbres.
Informations complémentaires :
Cette prune ressemble beaucoup aux reines-claudes, tant par sa morphologie que par son goût. Il s’agit probablement d’une adaptation paysanne locale qui s’est ensuite diffusée par drageons dans les campagnes.