Logo Prom'Haies stylisé
  • photo de fond : Des feuilles
  • photo de fond : Un arbre
  • photo de fond : Un arbre
  • photo de fond : Un buisson

Agir pour la haie et l'arbre hors-forêt


http://www.promhaies.net/ http://www.promhaies.net/wp-content/themes/promhaies/

Actualités du mois de Septembre

Retrouvez, tous les mois, des conseils pratiques, nos rendez-vous, ceux de nos partenaires, l'actualité de la haie ainsi que de nombreuses informations à ne pas manquer.

Graines de provenance locale : la saison de récolte des fruits sauvages bat son plein

Après la Bourdaine, le Cornouiller sanguin, la Viorne lantane, le Nerprun purgatif… c’est maintenant au tour des espèces suivantes d’être arrivées à maturité :

  • Érable de Montpellier
  • Cornouiller mâle
  • Noisetier
  • Aubépines (monogyne et épineuse)
  • Pommier et Poirier sauvages
  • Viorne obier

Vous connaissez des sites naturels accueillant ces espèces, tout particulièrement le Cornouiller mâle et le Noisetier dont nous manquons chaque année ?

Vous avez un peu de temps pour nous aider à la récolte ? Vous voulez en savoir plus ?

N’hésitez pas à nous contacter  : au bureau : Allan ou Sébastien : 05 49 07 64 02 – graines.locales@promhaies.net

Focus sur la Viorne obier – Viburnum opulus

Il s’agit d’un arbrisseau pouvant atteindre 2 à 4 mètres, dont la longévité est de 25 ans. Son port est souvent en boule. Ses jeunes rameaux sont anguleux, cassants et glabres. Les feuilles sont opposées, irrégulièrement lobées (3 à 5 lobes), grandes (3 à 9 cm).

La floraison se déroule de mai à juin. Les grandes fleurs en périphérie des inflorescences sont stériles. Elles servent à attirer les insectes vers les petites fleurs fécondes du centre. Ses fruits sont des drupes ovoïdes, d’environ 1 cm, globuleuses et rouges. Elles sont considérées comme non-comestibles. Cette espèce sauvage a été utilisée pour créer des variétés ornementales, notamment la “Boule de neige”, qui ne présente que des grandes fleurs stériles et donc ne fructifie pas.

Pourquoi récolter des fruits d’origine locale ?

Depuis bientôt 20 ans, Prom’Haies contribue au développement d’une filière de plants d’origine locale. Pour pouvoir implanter des arbres et arbustes adaptés aux conditions locales dans les projets agroforestiers que nous accompagnons, l’approvisionnement en graines d’origine locale est une étape essentielle. Mais pour pouvoir disposer de graines, il nous faut au préalable disposer de fruits récoltés “dans la nature”, en suivant les principes du référentiel “Végétal local”. Pour cela, nous avons besoin de l’investissement de bénévoles, pour nous aider à récolter ces fruits de juillet à novembre.

Votre participation pourra prendre différentes formes et ne nécessite pas de pré-requis préalables, ni de disposer nécessairement de beaucoup de temps disponible. Chacun pourra contribuer en fonction de ses envies et de ses possibilités.


3 minutes pour parler de Prom’Haies

Retrouvez une brève interview d’Alexandre Brochet, technicien de l’antenne Dordogne, dans le cadre de l’émission “Sauvons la planète !”, sur France Bleu Dordogne : “Préservons les haies et les arbres champêtres avec Prom’haies en Dordogne”.

Article : « Née à l’échelle de la grande région Nouvelle Aquitaine, Prom’haies trouve un écho à ses missions en Dordogne. Si l’antenne régionale existe depuis 31 ans, Alexandre Brochet, technicien agroforestier, a été recruté en 2018 pour lancer l’antenne de la Dordogne.

2 170 000 arbres plantés depuis 1989 [Par Prom’Haies en Nouvelle-Aquitaine]

A l’échelle du département, Prom’haies intervient auprès des collectivités, des agriculteurs, des entreprises, des habitants, des établissements d’enseignement… Ses missions : sensibiliser, accompagner, planter et innover. La plantation de linéaires d’arbres fait partie des objectifs de Prom’haies. L’hiver dernier, 95 kilomètres de linéaires ont été plantés.

Prendre soin des haies et des arbres champêtres, c’est se préoccuper de l’environnement et de toute la biodiversité qui dépend de ces haies et arbres. En Dordogne, le territoire est très boisé, mais à l’échelle de la parcelle, il y a encore beaucoup de places pour ces haies et arbres à préserver. »


Mardi 6 octobre : “Trognes, les arbres aux mille visage”, Garat (16)

Dans le cadre de l’évènement national “2020 années des trognes”, l’Eschalou, les Compagnons du Végétal et le CETEF ont la plaisir de vous convier à une conférence-débat, la mardi 6 octobre 2020, de 14h à 17h, à la salle des fêtes de Garat .

Au programme :

  • Diffusion du film “Trognes, les arbres aux mille visages”, de Timotée Janssen, sur une adaptation du livre de Dominique Mansion (artiste et spécialiste des trognes).
  • Présentation argumentée et chiffrée d’une proposition concrète d’aménagement et d’entretien de territoires selon des enjeux économiques, paysagers, environnementaux et culturels, par Sylvain Houlier, animateur de territoires et représentant de l’Association Française d’Agroforesterie.
  • Temps d’échange autour du déploiement de cette proposition en Charente, entre acteurs et partenaires potentiels.

10
10
septembre
2020

Jeudi 10 septembre : taille des arbres en agroforesterie à Grignols (24)

Le jeudi 10 septembre, l’Association Foie Gras du Périgord, en partenariat avec Prom’Haies, organise une matinée, voire une journée pour ceux qui le souhaitent, sur le thème de la taille des arbres en agroforesterie.

Pour cela, rendez-vous au Domaine de Chaulnes, à Grignols, en Dordogne (24).

La journée débutera par un point collectif sur le fonctionnement de l’arbre : physiologie…

Ces premiers éléments permettront de mieux appréhender la partie pratique de fin de matinée : démonstration de taille sur les parcours à canards du Domaine des Chaulnes.

Pour inscription et plus d’informations, contactez Alexandre Brochet, technicien agroforestier à Prom’Haies, au 06 49 23 05 89 ou a.brochet@promhaies.net


13
13
septembre
2020

Dimanche 13 septembre : conférence “plantations et changement climatique”, St-Fraigne (16)

Dans le cadre de la “11ème fête de la confiture, de l’osier et des plantations d’automne”, Prom’Haies animera une conférence sur le thème “Plantation d’arbres, de haie et changement climatique”.

Pour participer, rendez-vous le dimanche 13 septembre 2020, à 11h à St-Fraigne en Charente.

De nombreux ateliers sont organisés à l’occasion de ce week-end festif.

Pour en savoir plus : http://www.islenature.fr/isle-nature/f%C3%AAte-de-la-confiture/


25
25
septembre
2020

Vendredi 25 septembre : conférence sur les arbres fourragers et le bois litière, St-Marc La Lande (79)

Samuel Fichet de Prom’Haies sera l’intervenant d’une conférence sur le thème : “Arbres fourragers et bois litière, des pratiques émergentes pour revaloriser l’arbre en élevage”. Cet évènement est organisée par DSNE (Deux-Sèvre Nature Environnement), en partenariat avec  la Maison du Patrimoine de St-Marc La Lande.

Ce temps d’échange aura lieu le vendredi 25 septembre 2020, à 20h, à la Maison du patrimoine – Commanderie des Antonins (St-Marc La Lande – 79).

L’utilisation du feuillage des arbres et des arbustes pour nourrir le bétail est une pratique ancienne à laquelle s’intéressent aujourd’hui à nouveau les éleveurs, les chercheurs et les associations.

En effet, les feuilles de différentes essences (frêne, mûrier blanc, noisetier, châtaignier…) peuvent constituer une source d’alimentation pour les vaches, les chèvres ou les brebis.

Quant aux branches, elles peuvent être utilisées en bois de chauffage, ou transformées en broyat pour faire de la litière ou améliorer les sols.

Profitez de cette opportunité (entrée gratuite et ouverte à tous) pour découvrir les pratiques émergentes afin de revaloriser l’arbre dans les systèmes d’élevage. Les questions suivantes seront traitées :

  • Peut-on utiliser les arbres, arbustes et lianes dans les systèmes fourragers et en particulier au pâturage ?
  • Quelles essences d’arbres ?
  • Quelle valeur alimentaire ?
  • Est-ce une ressource fourragère complémentaire ?

Cette soirée est proposée dans le cadre de l’opération “2020 : année de la trogne”.

La jauge étant limitée, l’inscription est obligatoire soit par téléphone au 05.49.63.43.31 ou par mail à l’adresse suivante : contact@maison-patrimoine.fr
Port du masque obligatoire et respect des gestes barrières.

Le débat public sur l’agriculture relancé !

Après avoir été interrompu par la crise sanitaire début avril, le débat public sur l’agriculture et la politique agricole commune (PAC) 2021-2027 est relancé par la Commission nationale du débat public (CNDP). Le débat portera sur les enjeux de la politique agricole aux échelles française et européenne (modèle agricole, alimentation, ruralité…) et participera à l’élaboration du plan stratégique national sur lequel la France s’appuiera pour la mise en oeuvre de la future PAC.

Le débat s’organise à travers une plateforme numérique (jeparticipe.impactons.debatpublic.fr) et des débats en région. Une assemblée citoyenne sera également réunie du 25 au 27 septembre à Paris avec 140 citoyens tirés au sort.

« Fin décembre, la Commission remettra au ministre de l’Agriculture et de l’alimentation un compte rendu intégrant toutes les contributions. Fin mars, le Gouvernement aura l’obligation de communiquer sur sa décision de suivre ou non l’avis des citoyens et la manière dont il procédera », indique la CNDP.


17
17
septembre
2020

Jeudi 17 septembre : “35èmes ArboRencontres – Le nouveau barème de l’arbre”

Le CAUE 77, Plante & Cité et Copalme vous donnent rendez-vous le jeudi 17 septembre, pour les 35èmes ArboRencontres.

Cette journée se déroulera au Parc culturel de Rentilly – Michel Chartier, à Bussy-Saint-Martin (77). Les conférences seront également diffusées en direct par vidéo.

Ces rencontres traiteront de la question de l’évaluation de la valeur des arbres.

Le barème de l’arbre est un nouvel outil qui permet de connaître la valeur des arbres et d’évaluer le montant les dégâts causés aux arbres.

Le calculateur de la Valeur Intégrale Estimée de l’arbre – VIE donne la valeur d’un arbre en Euros. Cette valeur est estimée à partir de mesures et d’appréciations faites sur le terrain, complétées par des données de contexte déjà présentes dans l’outil. Elle est utilisée pour mieux connaître l’arbre évalué, sensibiliser à sa présence. En cas de travaux à proximité ou de menace, VIE fournit plusieurs outils pour protéger l’arbre : bilan de ses atouts et faiblesses, périmètres de protection.

En cas de dégâts occasionnés à un arbre, le Barème d’évaluation des Dégâts – BED permet la quantification du préjudice subi et le calcul d’un dédommagement.

VIE et BED s’adressent aux propriétaires et aux gestionnaires privés ou publics de patrimoine arboré, aux bureaux d’études et experts, aux paysagistes-concepteurs et architectes, aux compagnies d’assurances et experts judiciaires, aux arboristes et jardiniers, aux associations et particuliers.

Pour mieux comprendre les principes et les intérêts de ces applications, visionnez cette courte vidéo : “vidéo VIE et BED”

Tarif : 20 € + 20 € de repas

Programme détaillé, informations logistiques et inscriptions : c’est ici

Vous pouvez également télécharger le flyer descriptif de la journée : “Flyer 35èmes ArboRencontres”


Concours “Capitale française de la Biodiversité” – Édition 2020-2021

Depuis 2010, le concours “Capitale française de la Biodiversité” identifie, valorise et diffuse les meilleures actions réalisées par des communes et intercommunalités françaises en faveur de la biodiversité.
Depuis 2019, il complète le dispositif de reconnaissance “Territoires engagés pour la nature” qui reconnaît l’engagement pour l’avenir des communes et intercommunalités dans les régions qui animent ce dispositif national.

Les candidatures au concours sont ouvertes depuis le 30 juillet 2020 et la date limite de dépôt du dossier est fixée au 31 décembre 2020. Les dossiers seront évalués pendant l’hiver 2021 par le comité scientifique et technique, suivies de visites de terrain au printemps pour les meilleures candidatures, et un palmarès annoncé à la mi-2021.

Le thème retenu pour cette nouvelle édition est : “Eau et biodiversité”. Il permettra aux collectivités de valoriser leurs actions et celles de leurs partenaires en matière de préservation des zones humides, de restauration de la continuité écologique des cours d’eau et de leurs berges, mais aussi du littoral et du lien avec le milieu marin ; de gestion des eaux pluviales, de lutte contre le risque d’inondation ou contre le changement climatique et ses conséquences via des solutions fondées sur la nature ; de protection de la ressource en eau potable par la protection des milieux, etc.

Toutes les collectivités sont invitées à participer. La participation au concours de la “Capitale française de la Biodiversité” est ouverte à toutes les communes, communautés de communes, communautés urbaines ou d’agglomération et métropoles françaises…

Pour découvrir le clip de présentation, les modalités de participation (onglet « Participer”), … rendez-vous sur : www.capitale-biodiversite.fr


Menace sur l’olivier, la vigne, l’amandier… Vigilance !

La chambre régionale d’agriculture Nouvelle-Aquitaine nous alerte sur la présence de la bactérie phytopathogène Xylella fastidiosa.

Jusqu’alors présente dans le sud-est de la France (région PACA et Corse), elle a été repérée début septembre dans un établissement de production et de revente aux particuliers de végétaux d’ornements de l’Aude (11).

Pour rappel, Xylella fastidiosa a été détectée pour la première fois sur notre territoire en 2015. Provoquant des dépérissements sur près de 200 espèces végétales (dont l’olivier, la vigne, l’amandier …). Depuis, elle fait l’objet d’un suivi continu et d’une lutte obligatoire en vertu de la réglementation européenne et nationale.

Du fait de sa grande polyphagie, toutes les filières de production agricoles sont exposées à un risque de contamination. La bactérie constitue aussi un danger pour les végétaux non cultivés qui peuvent présenter un intérêt social, environnemental ou patrimonial particulier, telles que les espèces endémiques.

Afin de contribuer à lutter contre l’installation de cette bactérie, nous vous invitons à être vigilant, tant sur vos cultures que sur l’origine de vos achats de plants.


15
15
septembre
2020

Mardi 15 septembre : date limite pour répondre à l’appel à projets “Atlas de la biodiversité communale” 2020

L’Office français de la biodiversité (OFB) a lancé l’appel à projets pour les “Atlas de la biodiversité communale et intercommunale (ABC)”. Initiés par le Ministère en charge de l’environnement en 2010, les atlas visent à favoriser la connaissance et la compréhension des enjeux des équipes pour mieux préserver le patrimoine naturel.

L’OFB donne l’occasion aux communes et intercommunalités de réaliser un diagnostic précis de leur territoire pour mieux préserver et valoriser leur patrimoine naturel.

Qu’est-ce qu’un ABC ?

Véritable outil stratégique de l’action locale, les ABC offrent, bien au-delà d’un simple inventaire naturaliste, une cartographie des enjeux de biodiversité à l’échelle d’un territoire donné. La mise en œuvre d’un ABC s’appuie sur trois axes essentiels :

  • sensibiliser et mobiliser les élus, les acteurs socio-économiques et les citoyens à la biodiversité ;
  • mieux connaître la biodiversité sur le territoire d’une commune ou d’un groupe de communes et identifier les enjeux spécifiques liés ;
  • faciliter la prise en compte de la biodiversité et aider à la prise de décisions lors de la mise en place des politiques communales ou intercommunales.

Comment répondre à cet appel à projets ?

Les « Atlas de la biodiversité communale » s’adressent aux communes et structures intercommunales. Pour en savoir plus : https://ofb.gouv.fr/actualites/lancement-dun-nouvel-appel-projets-pour-les-atlas-de-la-biodiversite-communale

Date limite de dépôt des dossiers : 15 septembre 2020


Lancement du Concours Général Agricole 2021 – Pratiques Agro-écologiques / Agroforesteries

  • Vous êtes agriculteur ou agricultrice
  • Vous êtes installé.e en Nouvelle-Aquitaine sur un des territoires suivants :
    – Deux-Sèvres : Pays de Gâtine ou Communauté de communes du Haut-Val de Sèvre
    Département de la Charente-Maritime
  • Vous possédez au moins une parcelle d’agroforesterie (définie comme “tout système de production associant l’arbre à l’agriculture”) et / ou vous avez placé l’arbre au cœur de vos pratiques agricoles

-> Ce concours est pour vous !

Le Concours Général Agricole (CGA) a pour mission de promouvoir auprès des consommateurs, une alimentation de qualité issue de l’agriculture et de l’élevage français. Ce Concours Général Agricole prend la forme d’un prix d’excellence et de différents concours distincts : Animaux, Vins, Produits, Jeunes professionnels.

Depuis quelques années le Concours des Pratiques Agro-Écologiques est venu compléter cette liste, avec deux axes Prairies & Parcours (depuis 2014) et Agroforesterie -> 2 catégories : implantation et gestion (depuis 2019)

Ce concours vous intéresse ? Vous avez jusqu’au 15 octobre 2020 pour déposer votre candidature !

Vous souhaitez en savoir plus ? Pour connaître le calendrier (candidature, jury régional, jury national…), les catégories, le règlement du Concours… -> Consulter la page “Comment participer ?” (site internet du Concours Général Agricole).

Vous pouvez aussi contacter les référents locaux :

  • Pour les Deux-Sèvres (secteurs éligibles : Pays de Gâtine ou Communauté de communes du Haut-Val de Sèvre) : Françoise Sire, Prom’Haies en Nouvelle-Aquitaine – 05 49 07 64 02 – contact@promhaies.net
  • Pour la Charente-Maritime (l’ensemble du département est éligible) : Éric Cirou, Chambre d’Agriculture de la Charente-Maritime – 05 46 50 45 08 – 06 71 92 51 29 – eric.cirou@charente-maritime.chambagri.fr

Pour en savoir plus sur le Concours Général Agricole des Pratiques Agro-Écologiques :


Revue : “Fourrages et agroforesteries”

L’association Française pour la Production Fourragère a récemment édité un numéro spécial de sa revue “Fourrages”.

Plus de 90 pages sur le thème “Fourrages et agroforesteries” !

Cet ouvrage est le fruit d’un travail collectif : INRAE, IDELE, Mission Haies Auvergne, Agroof…

Au sommaire :

  • Histoire de la recherche et développement et état des lieux de l’agroforesterie aujourd’hui
  • Impact des arbres sur la production fourragère herbacée
  • Valeur fourragère des arbres agroforestiers
  • Impact des arbres sur les performances zootechniques des animaux
  • Exemples d’aménagements agroforestiers à l’échelle d’une exploitation

On parle de plus en plus du rôle que pourrait jouer l’agroforesterie dans ce contexte climatique sensible, mais aussi comme opportunité à saisir pour renforcer l’autonomie fourragère et le bien être des animaux. Les auteurs ont véritablement essayé de montrer comment fonctionne une parcelle agroforestière, les avantages et les limites que les arbres peuvent induire, pour ensuite imaginer des projets adaptés à un système d’élevage.

Il est disponible à la vente, pour 32 € TTC, à cette adresse : https://agroboutique.com/home/100-fourrages-et-agroforesteries.html


L’association Foie Gras du Périgord lance sa revue “Arbres à plumes”

Donner envie d’en savoir plus sur les pratiques vertueuses et les défis quotidiens des productrices et producteurs de canards et oies à Foie gras du Périgord : tel est l’objectif de la revue « Arbres à Plumes ». Lancé à l’été 2020 par l’association Foie gras du Périgord, ce magazine se veut être le lien entre les producteurs et les consommateurs.

Vous trouverez dans ce document une zoom sur Prom’Haies et la thématique des végétaux d’origine locale, mais aussi : témoignages, informations techniques, recettes…

Cliquez sur le lien pour téléchargez le n°1 de « Arbres à Plumes » au format pdf.

Vous pouvez également retrouver une interview d’Alexandre Léon, de l’association Foie gras du Périgord, réalisée par France Bleu Dordogne : https://www.francebleu.fr/emissions/circuits-courts-en-dordogne/perigord/l-association-foie-gras-du-perigord-lance-sa-revue-arbres-a-plumes


Les propositions de l’Afac-Agroforesteries pour l’arbre et la haie dans la future PAC

Avec l’appui de son réseau pour l’arbre et la haie de plus de 200 organismes, l’Afac-Agroforesteries défend l’agroforesterie dans la future PAC et publie ses propositions pour une PAC qui favorise le maintien, la gestion durable et le développement de l’arbre et la haie.

Les présentes notes constituent une première étape et une invitation au dialogue. L’Afac-Agroforesteries publiera en septembre 2020 une version enrichie et illustrée de ces propositions pour les mettre en discussion dans le cadre des réunions organisées à l’occasion du débat public « imPACtons! » sur la PAC.

L’Afac-Agroforesteries organisera également des webconférences à la rentrée 2020 pour présenter ces propositions. Pour vous tenir informé de ces événements ou recevoir les prochains communiqués sur la PAC, inscrivez-vous à la lettre d’information électronique de l’Afac-Agroforesteries

L’Afac-Agroforesteries est membre de Pour une autre PAC , plateforme française inter-organisations constituant un espace commun de réflexion et d’action, en vue de la refonte de la politique agricole commune (PAC).

Pour réagir à ces propositions ou plus de renseignements, contactez :

Catherine Moret (Responsable de projets) : catherine.moret@afac-agroforesteries.fr

Baptiste Sanson (Responsable de projets) : baptiste.sanson@afac-agroforesteries.fr


Des formations sur l’arbre et la haie comme éléments agroécologiques (64)

L’association Paysage de Mares Haies d’Arbres, située dans les Pyrénées-Atlantiques (64), propose un programme de formations et de stages pratiques sur l’entretien et l’implantation d’éléments arborés et infrastructures agroécologiques‌. La gestion des espaces difficilement mécanisables est au cœur de ces journées thématiques.

Ce programme porte sur la valorisation écologique et économique par une gestion manuelle, artisanale et sélective des éléments arborés. Il est basé sur la transmission et l’appropriation de savoir-faire techniques, permettant aux participants d’acquérir leur autonomie pour la gestion, l’organisation et la conduite des travaux.

Pour téléchargez le programme, cliquez sur le lien : “Programme de formations – Paysage de Mares Haies d’Arbres”

Pour en savoir plus, contactez Jaime Jimenez au 05 47 86 00 08 ou par mail : paysage-mares-haies-arbres@sfr.fr


Appel aux dons pour la sauvegarde des haies !

L’Afac-Agroforesteries lance une campagne de don* avec  “1% for the Planet” ! Pour en savoir plus cliquez sur le lien , vous y trouverez la présentation du projet, comment faire un don…

Cet appel aux dons vise à soutenir le projet Label Haie-PSE expérimentaux. Et pour tout don versé :  “1% for the Planet” double la mise ! Par exemple : pour 10€ de dons collectés, “1% for the Planet” apporte 10€ supplémentaires.

Attention, cette campagne de collecte de dons se clôture le 5 octobre !

*Si vous êtes imposable, 66% de votre don peut être déduit de vos impôts sur le revenu (dans la limite de 20% de vos revenus nets imposables) car il remplit les conditions générales prévues aux articles 200 et 238 bis du code général des impôts.Ainsi le coût du don est réduit pour vous et vous choisissez où va une partie de vos impôts.

Soutenez-nous : adhérez à Prom’Haies !

En cette période difficile, comme de nombreuses autres associations et entreprises locales, Prom’Haies a besoin de votre soutien.

Vous voulez soutenir la conservation et la plantation de haies, d’arbres hors-forêt, de l’agroforesterie sous toutes ses formes ? Adhérez à Prom’Haies !

Pour cela, deux possibilités :
– Par courrier : il vous suffit d’imprimer le bulletin d’adhésion 2020, de nous le renvoyer dûment complété et accompagné d’un chèque correspondant à votre adhésion.
– En ligne : cliquez sur le bouton “Adhérer” de notre site internet et suivez les étapes (toutes les informations bancaires pour traiter ce paiement sont totalement sécurisées, grâce au cryptage SSL de vos données bancaires).

Merci d’avance !