Logo Prom'Haies stylisé
  • photo de fond : Des feuilles
  • photo de fond : Un arbre
  • photo de fond : Un arbre
  • photo de fond : Un buisson

Agir pour la haie et l'arbre hors-forêt


http://www.promhaies.net/ http://www.promhaies.net/wp-content/themes/promhaies/

Actualités du mois de Janvier

Retrouvez, tous les mois, des conseils pratiques, nos rendez-vous, ceux de nos partenaires, l'actualité de la haie ainsi que de nombreuses informations à ne pas manquer.

Retour sur l’AG de Prom’Haies !

Près de 80 adhérents, partenaires et sympathisants, étaient rassemblés, vendredi 16 novembre, à Saint-Amant de Nouère, en Charente, pour l’assemblée générale de Prom’Haies. Tous venus pour soutenir la cause des arbres champêtres et des haies dans nos territoires ruraux.

Comme un avant-propos, la journée a débuté à 15h, par deux ateliers au choix, gratuits et ouverts à tous :

À 17h30, l’assemblée général extraordinaire de Prom’Haies s’est ouverte en présence de M. Stéphane Trifiletti, conseillé régional en charge de l’éducation à l’environnement.

Dans son rapport moral, la présidente de Prom’Haies, Jacqueline Ajer, a remercié les collectivités et agriculteurs qui s’engagent en faveur de l’arbre et de la haie et grâce auxquels Prom’Haies a planté environ 1 800 000 arbres depuis 1989.

Pour illustrer les activités menées au cours de l’année, des exemples d’actions ont été présentés par les salariés : Voir la suite de l’article…


Le Fonds Archimbaud soutient la création d’un verger à graines

Depuis 16 ans, Prom’Haies travaille sur la filière de plants d’origine génétique locale, issus de graines ou de boutures, prélevées par nos soins, sur des sujets naturellement présents dans notre région.  Ces graines ou ces boutures sont ensuite transmises à des pépiniéristes afin qu’ils produisent des plants. Enfin, ces essences champêtres sont réutilisées dans les projets de plantation que nous accompagnons.

Certaines espèces sont compliquées à récolter dans la nature car elles sont rares, avec des graines difficiles d’accès… Par conséquent, afin d’assurer et de stabiliser l’approvisionnement en graines, depuis plusieurs années, Prom’Haies travaille sur la faisabilité d’un verger à graines.

En 2017, le Fonds Archimbaud a décidé de soutenir Prom’Haies pour la réalisation d’un verger à graines à Périgné (79), sur un terrain de 21 000 m².

À terme, ce verger devrait accueillir 1 580 végétaux, équivalant à 3,5 km de linéaire.

La première phase de plantation a eu lieu l’hiver dernier et reprendront en décembre 2018 avec une plantation collaborative à l’attention des salariés du groupe et de leurs familles. L’ensemble des végétaux devrait être installé avant mars 2019.


Financement FEDER pour des actions sur le bassin versant de la Vienne aval

Prom’Haies vient d’obtenir le soutien de l’Union européenne et de la Région Nouvelle-Aquitaine (en tant qu’autorité de gestion des programmes européens), pour son projet “Agir pour les haies, corridors écologiques multifonctionnels sur le bassin versant de la Vienne aval” à travers le FEDER, le Fonds Européen de Développement Régional.

Ce programme, conduit dans le cadre du Contrat Territorial Vienne Aval (CTVA), concerne notamment la connaissance, la plantation de haie et d’agroforesterie. Il est prévu sur 3 années et comprend :

  •  la réalisation d’un inventaire qualitatif et prospectif du maillage bocager en associant photo interprétation et relevés de terrain
  • la plantation de 8 km de haie
  • la plantation d’agroforesterie intraparcellaire (10 ha)
  • la réalisation de 4 plans de gestion de haies

Les premières plantations ont été réalisées la saison dernière et vont se poursuivre cet hiver.

Ce projet bénéficie également du soutien de l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne.

Vincent Laffitte et Élodie Roumégou, nos deux techniciens en charge de ce dossier, sont à la disposition des planteurs potentiels pour répondre à toutes leurs questions.N’hésitez pas à les contacter au : 05 49 07 64 02.


Prom’Haies dans la presse : une balade riche en découvertes !

L’article à l’honneur ce mois ci est celui paru dans La Nouvelle République du 24 octobre 2018 : “À la découverte des arbres remarquables”.

En voici un extrait : “Samedi dernier, l’association Prom’Haies de Montalembert proposait une balade champêtre à la découverte des arbres remarquables et des cormiers […]. C’est Samuel Fichet, technicien chargé d’études qui, en compagnie de Jacqueline Ajer, la présidente, a animé cette balade matinale à la découverte des arbres, en commençant par le parc du château dans lequel on trouve deux magnifiques chênes : un de 4 mètres de circonférence, âgé d’environ 250 ans avec un magnifique port champêtre qui lui permet d’étaler ses branches et dans lequel vivent environ 280 espèces d’insectes différentes, sans compter les oiseaux et les chauves-souris qui y trouvent refuge ! Tout un monde dans un seul arbre. Le second, âgé de 280 ans, affiche 5,20 m de « tour de taille ».
Tout au long de la balade, de nombreuses découvertes comme cet érable champêtre d’une taille rare, un peuplier noir, espèce qui a à présent quasiment disparu, un charme couché en forme de bonzaï géant, un alisier torminal, une aubépine en arbre, une châtaigneraie gigantesque, et de vieux cormiers, eux aussi en voie de disparition si l’on n’en replante pas. Une magnifique balade émaillée d’anecdotes racontées par Samuel Fichet, au milieu de prairies dans de petits vallons, durant laquelle on pouvait en apprendre beaucoup sur ces magnifiques espèces conservées grâce à un site exceptionnel. Une manière de ne plus jamais voir les arbres de la même façon.”


Nouvelle brochure : “La haie apicole”

L’association “Haies Vives d’Alsace” vient de sortir une nouvelle plaquette intitulée : “La haie apicole”.

Ce livret de 16 pages est un outil pratique, qui aborde la pollinisation entomophile, les espèces ligneuses mellifères et les techniques de plantation.

En effet, les abeilles explorent jusqu’à 3 kilomètres autour de leur ruche. Nous sommes donc tous concernés par la ressource alimentaire des pollinisateurs.

Pour télécharger le livret : “La haie apicole”.


Les sept arbres les plus chers du monde

“Le Royaume-Uni a mis au point un indicateur nommé CAVAT  (Capital Asset Value for Amenity Trees) pour les arbres, qui mesure leur valeur en terme d’équipement public, c’est-à-dire la façon dont ils contribuent à l’attrait d’un endroit.

Il se base notamment sur l’âge et la taille de l’arbre, sa notoriété, son emplacement (est-il accessible gratuitement au public ou dans un jardin privé ?), son esthétique (est-ce qu’il a de belles branches ? Est-il atteint d’une maladie ou son tronc est-il endommagé ?), ou encore son environnement (est-il intégré dans un beau paysage ? Fait-il partie d’un site historique ?).

Kieron Doick, chercheur à Forest Research, et Chris Neilan, concepteur de la méthode CAVAT, ont calculé de cette façon la valeur des sept arbres les plus « chers » du monde.”

Découvrez la suite de cet article et le classement qui en découle sur le site Futura Planète : https://www.futura-sciences.com/planete/questions-reponses/arbre-sept-arbres-plus-chers-monde-9639/