Logo Prom'Haies stylisé
  • photo de fond : Des feuilles
  • photo de fond : Un arbre
  • photo de fond : Un arbre
  • photo de fond : Un buisson

Agir pour la haie et l'arbre hors-forêt


https://www.promhaies.net/ https://www.promhaies.net/wp-content/themes/promhaies/

Actualités du mois d'Octobre

Retrouvez, tous les mois, des conseils pratiques, nos rendez-vous, ceux de nos partenaires, l'actualité de la haie ainsi que de nombreuses informations à ne pas manquer.

Une Assemblée générale sous le signe des retrouvailles

Après deux années passées avec très peu d’animations et de manifestations publiques pour pouvoir se retrouver, Prom’Haies a pu organiser son Assemblée Générale le vendredi 17 septembre à Gençay.

Environ une cinquantaine de participants se sont rassemblés pour pouvoir échanger autour de la thématique des arbres et des haies de nos campagnes. D’abord lors d’ateliers (balade commentée et projection de documentaires), puis au cours de l’Assemblée Générale extraordinaire, le partage d’informations et les discussions ont été riches.

Merci à toutes celles et ceux qui sont venus participer à ce temps fort de la vie associative !

 


Lucie rejoint l’équipe de Prom’Haies

Depuis le début du mois d’août, Prom’Haies accueille une nouvelle salariée : Lucie Hardouineau. Elle travaille sur la mission de récolte des graines champêtres locales.

Nous le laissons se présenter :

« Après une formation et un parcours d’une dizaine d’années dans le secteur culturel et associatif, j’ai souhaité m’investir dans un nouveau domaine, au cœur de mes préoccupations : celui de l’environnement. J’ai ainsi entamé en 2020 un BTS Gestion et Protection de la Nature (GPN), proposé à distance par l’École supérieure d’Agriculture d’Angers. En parallèle j’ai voulu m’investir dans des associations locales. C’est ainsi que j’ai rencontré Prom’Haies, suite à un appel à bénévoles sur la thématique des végétaux d’origine locale. Cette question, liée à celle de la préservation et de la restauration des milieux, m’a plu et j’ai ensuite intégré l’association en tant que stagiaire sur cette thématique pendant 2 mois au printemps 2021. C’est avec plaisir que j’ai rejoint l’équipe fin juillet en tant qu’assistante technique “Végétal Local” pour travailler de manière plus approfondie sur cette thématique. À Prom’Haies, j’ai la chance de pouvoir m’investir concrètement, par l’action, sur des thématiques importantes pour la préservation de la biodiversité et de participer aux changements de pratiques des différents acteurs jouant un rôle dans la transformation de nos paysages.”


09
09
octobre
2021

Samedi 9 octobre : balade découverte des arbres et arbustes champêtres, Ste-Néomaye (79)

Une balade champêtre, ça vous tente ? Alors partez à la découverte des arbres et arbustes de notre campagne !

La commune de Sainte-Néomaye et Prom’Haies organisent une matinée découverte (9h30 – 12h) à Sainte-Néomaye, le samedi 9 octobre 2021.

Samuel Fichet de Prom’Haies vous fera découvrir les espèces caractéristiques du sud des Deux-Sèvres.

Rendez-vous à 9 h 30, au lieu-dit “Les Fontenelles”

Pour plus de renseignements, contactez Prom’Haies au 05 49 07 64 02 (courriel : s.fichet@promhaies.net).


Formation “Arbres, haies, agroforesterie : quelles places sur ma ferme ?” en Charente

Vous avez des projets de plantation de haies ou d’agroforesterie en Charente, ou à proximité (plus ou moins précis, à court ou moyen termes…) ? Vous souhaitez échanger sur ceux-ci avec d’autres agriculteurs et spécialistes, avoir des retours d’expérience et acquérir de nouvelles compétences pour avancer sereinement et prendre des décisions ?

Mais aussi, vous êtes curieux de partager sur cet élément crucial de notre environnement, connaître la place qu’il prend sur d’autres fermes ?

Alors, participez à la formation organisée par le CIVAM du Pays Ruffécois !

La première rencontre aura lieu le mardi 12 octobre, de 9h30 à 13h, à Alloue (164901), sur la ferme de Julien Maulévrier.

Objectifs :

  • Échanger avec d’autres agriculteurs qui se sont lancés dans l’agroforesterie ou la plantation de haies avec valorisation des coupes notamment en litières-animales (de nouveaux partenariats avec des éleveurs ?).
  • Connaître le projet « bocage et changements climatiques » du CIVAM de Charente Limousine, qui travaille notamment sur le choix des essences plus résistantes face aux changements climatiques.
  • Connaître les projets/idées de chacun des participants et réfléchir ensemble aux freins et leviers !

Une première étape, à faire en autonomie avant cette matinée est nécessaire. Inscrivez-vous dès que possible pour pouvoir participer et partager avec les autres participants !

Inscription auprès de Coline Dieval (CIVAM du Pays Ruffécois) : 07 61 98 90 71 ou ruffecois@civam.org

La troisième étape, prévue d’ici fin novembre, se déroulera sur une journée complète. David Olliveau, technicien agroforestier à Prom’Haies sera votre référent spécialisé en la matière.

Un covoiturage sera organisé depuis Mansle.


“Pour une gestion durable des haies de la Creuse”

« Depuis le 1er janvier 2021, une vaste étude a été lancée, à l’échelle du département de la Creuse, ayant pour objet le devenir du bocage.

Projet multipartenarial, porté par l’Escuro-CPIE des Pays Creusois, le CAUE de la Creuse, Prom’Haies en Nouvelle-Aquitaine et l’Afac-Agroforesteries, avec le soutien de l’Office Français de la Biodiversité (OFB), l’IGN, les services déconcentrés de l’État et de nombreux acteurs locaux.

Il vise à produire un diagnostic le plus exhaustif possible de l’état du bocage creusois, de fédérer les différents acteurs et gestionnaires de la haie, et proposer des actions de gestion permettant d’assurer sa pérennité. »

Pour en savoir plus, découvrez l’article de Marin Baudin (paysagiste au CAUE de la Creuse) dans son intégralité, dans le magazineOpenfield” numéro 17 (Juillet 2021) : https://www.revue-openfield.net/2021/07/06/gestion-durable-haie-creuse/


AAP “Atlas de la biodiversité communale”, date butoir : 15 octobre

Deuxième session pour l’appel à projets de l’Office Français de la Biodiversité (OFB) : “Atlas de la biodiversité communale”  

Il donne l’occasion aux communes et intercommunalités de réaliser un diagnostic précis de leur territoire pour mieux préserver et valoriser leur patrimoine naturel. En plus d’un inventaire naturaliste, la démarche “Atlas de la biodiversité communale” inclut la sensibilisation et la mobilisation des élus, des acteurs socio-économiques et des citoyens, ainsi que la définition de recommandations de gestion ou de valorisation de la biodiversité.

Date limite de dépôt des dossiers : 15 octobre 2021.


Candidatez pour devenir un « Territoire engagé pour la Nature » en Nouvelle-Aquitaine !

La Nouvelle-Aquitaine est particulièrement concernée et exposée aux phénomènes du changement climatique et de perte de la biodiversité. Les travaux régionaux menés par plus de 450 chercheurs dans le cadre d’AcclimaTerra et Ecobiose ou les plans d’adaptation au changement climatique (PACC) des bassins Adour-Garonne et Loire-Bretagne ont permis de caractériser les liens d’interdépendance entre les activités humaines et la nature et les pistes de solutions.

Fort de ce constat, les institutions régionales s’unissent pour coordonner les politiques publiques et soutenir l’accélération de la transition écologique. La Stratégie Régionale pour la Biodiversité en cours d’élaboration, construite de manière collective et co-pilotée par l’État et la Région, lèvera les grands enjeux régionaux et apportera une stratégie commune pour l’ensemble des acteurs néo-aquitains. Dans ce contexte, les Territoires Engagés pour la Nature (TEN) seront un des outils contribuant à la mise en œuvre de cette stratégie au service de la biodiversité et des acteurs régionaux.

La démarche TEN permet d’œuvrer en faveur de la biodiversité et des multiples services écologiques apportés (alimentation, santé, loisirs, prévention des risques…). Elle est un levier puissant pour l’émergence de projets sur vos territoires.

En devenant un TEN, vous participez à une démarche collective par la création de partenariats, vous valorisez vos politiques environnementales et sensibilisez/communiquez auprès des citoyens sur les enjeux locaux liés à la nature. Vous rejoignez également un réseau pour bénéficier d’un accompagnement d’ingénierie technique et financier pour le montage et le suivi de vos projets. Ce réseau vous permet également de profiter de retours d’expériences d’autres collectivités reconnues TEN (le club des « engagés »).

Pour en savoir plus : https://www.biodiversite-nouvelle-aquitaine.fr/agir/candidatez-pour-devenir-un-territoire-engage-pour-la-nature-en-nouvelle-aquitaine/

et https://engagespourlanature.ofb.fr/territoires


“Les Châteliers [79] : deux agriculteurs condamnés pour avoir arraché des haies”

Selon l’article paru dans la Nouvelle République du 24 septembre 2021, un père et son fils agriculteurs, viennent d’être condamnés par le tribunal correctionnel pour avoir arraché une haie sur les terres agricoles qu’ils louent à Chantecorps, commune des Châteliers. Cette haie, située sur un site naturel, était protégée par la loi en tant qu’habitat d’oiseaux et de chauve-souris. Aucune destruction n’aurait du avoir lieu sans autorisation préalable de l’administration.

En septembre 2020, le tribunal correctionnel leur avait laissé une année pour engager les travaux afin de réparer les dégâts causés. Le devis présenté n’a pas convaincu le procureur de la République, Élise Malland, qui a estimé l’infraction peu anodine. « On dénature le paysage, la faune, la flore afin de toucher des indemnités PAC. Ces agriculteurs sont peu scrupuleux. Ils n’ont toujours pas réalisé les travaux. Ils auraient pu en discuter avec les parties civiles avant de présenter un devis. C’est pourquoi je requiers à leur encontre une peine de prison de 4 mois avec sursis. Afin qu’ils sachent qu’ils ne peuvent plus recommencer ».

Les accusés comparaitront à nouveau le 11 février 2022, les magistrats auront alors à statuer sur les demandes d’indemnités des parties civiles : la commune et le GODS (Groupe Ornithologique des Deux-Sèvres).

Pour consulter l’article : https://www.lanouvellerepublique.fr/deux-sevres/commune/les-chateliers/les-chateliers-deux-agriculteurs-condamnes-pour-avoir-arrache-des-haies


“Réchauffement climatique : les forêts d’Europe font baisser les températures de 2,1 degrés en été”

Les chercheurs ont comparé les relevés de plus de 1 000 microcapteurs placés dans les forêts européennes avec les températures de la météorologie mondiale.

Conclusion : les forêts d’Europe font baisser les températures de 2,1 degrés en été !

Pour consulter l’article : https://www.francetvinfo.fr/meteo/climat/rechauffement-climatique-les-forets-d-europe-font-baisser-les-temperatures-de-2-1-degres-en-ete_4794365.html


“Connaître et Protéger la Nature” : catalogue, cahier d’observation…

Vous êtes à la recherche d’outils pour découvrir la nature en famille ou entre amis ?
La Fédération des Clubs Connaître et Protéger la Nature (FCPN) vous propose son “catalogue 2021” (cliquez sur le lien précédent pour y accéder).

Vous y trouverez une sélection d’outils pratiques pour explorer la nature et connaître la biodiversité qui nous entoure, partager l’émerveillement qu’elle suscite et agir en sa faveur. Des livres, des cahiers pratiques, des jeux, des mallettes pédagogiques, qui regorgent d’idées d’activités manuelles et ludiques, d’informations, d’anecdotes…

De nombreuses ressources sont disponibles sur les arbres, comme par exemple “Mon cahier d’observation et d’activités – Les arbres”. Ce support pédagogique permet d’inviter l’enfant à observer et à noter ce qu’il remarque sur les arbres :

  • Quels sont les arbres qui m’entourent ?
  • À quoi les reconnaît-on ?
  • Quelles sont les différentes familles ?
  • À quoi servent les arbres ?
  • Comment les observer, les reconnaître ?

6 et 7 octobre : journées d’échanges techniques “Haies bocagères” de l’OFB, Caen (14)

Les 6 et 7 octobre, l’Afac-Agroforesteries participe aux Journées d’échanges techniques “Haies bocagères –  Liens de biodiversité dans les territoires “ organisées par l’Office français de la biodiversité (OFB) à Caen.

La rencontre, dédiée au professionnels du Génie écologique, de Natura 2000, de la Trame verte et bleue et de la profession agricole, se déroulera en deux temps :

  • Le 6 octobre au Centre des congrès de Caen : journée de présentations et d’échanges sur les différentes fonctions des haies et leur contribution à la biodiversité, leur place sur les territoires ruraux, leur gestion durable, les outils de préservation des haies et les techniques de restauration
  • Le 7 octobre : visites de terrain

L’Afac-Agroforesteries et l’Afac Haies et bocages de Normandie interviendront tout au long du programme de ces deux journées :

  • 6 octobre – au Centre des congrès de Caen – 13 avenue Albert Sorel – 14000 Caen

Toute la journée : Stand de l’Afac Normandie dans le hall du Centre des Congrès.

11h15-12h30 – Table ronde – Gérer durablement les haies bocagères.

14h – Table ronde – Préserver et restaurer : des outils pour les territoires. Le Label Haie y sera présenté.

15h30 – Table ronde – Restaurer et planter : la reconquête du maillage bocager.

17h – Haies et changements climatiques

  • 7 octobre – Visites de terrain

Visite 1&2 – Voyage dans le bocage Virois : filière bois bocage énergie comme levier de transition du bocage

Visite 3 – Voyage en Suisse Normande : Les enjeux de la reconstruction du maillage bocager de Cingal

Visite 4 – Voyage au cœur du Cotentin : Restauration du bocage sur l’exploitation agricole de Saint-Côme-du-Mont

Visite 5 – Voyage à Coutances : La haie au cœur de l’exploitation agricole : gestion agroforestière de deux exploitations et dynamique collective de plantation de haies

Programme complet et inscription : Journées d’échanges techniques “Haies bocagères”


Rapport d’évaluation du plan national de développement pour l’agroforesterie

En 2020, Prom’Haies a participé l’évaluation du plan de développement de l’agroforesterie, commanditée par le Ministère de l’agriculture et réalisée par les bureaux d’études Actéon – Christophe Sotteau.

Le rapport final vient d’être publié et vous pouvez le retrouver en bas de cette page.

Voici en quelques lignes les conclusions et limites de ce travail (voir p.114 à 117) :

  • Un plan satisfaisant, donnant une impulsion et un cap avec néanmoins des modalités de déclinaison moins claires
  • Un plan qui a fait monter des structures de l’agroforesterie en puissance, mais qui a oublié son objectif d’ouverture
  • Un plan qui a eu le mérite d’internaliser l’agroforesterie dans diverses politiques, mais quels impacts réels sur le terrain ?